Les insectes comestibles : une évolution alimentaire majeure

Manger des insectes: une source de protéines écologique, une alternative alimentaire à considérer

La population mondiale devrait atteindre 9,1 milliards d’ici 2050. 

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) prédit qu’à ce stade, le monde devrait produire 70% de plus de nourriture qu’aujourd’hui pour nourrir toutes ces personnes.

Il est donc impératif et urgent de chercher des alternatives alimentaires. Les études démontrent que les algues sont très intéressantes. Une autre source est également à considérer: les insectes comestibles! Si en Occident, nous ne sommes pas encore habitués à les consommer, une évolution alimentaire est nécessaire et Entomos compte bien faire partie des acteurs suisses en faveur de ce changement. 

Et vous, êtes-vous prêts à faire partie de cette évolution alimentaire et commencer dès maintenant à goûter de délicieux insectes comestibles? Laissez-vous tenter, votre santé vous remerciera. 

Les insectes comestibles: un pas énorme vers un monde plus durable.

Voici pourquoi manger des insectes, selon la FAO:

1. Conversion de l'alimentation

Cela implique la capacité de l’animal à convertir la masse de la nourriture en une masse corporelle accrue, exprimée en kg de nourriture par kg de gain de poids. «Jusqu'à 80% des insectes comestibles sont comestibles et digestibles, contre 55% pour les poulets et les porcs et 40% pour les bovins. Cela signifie que les grillons sont deux fois plus efficaces pour convertir les aliments en viande que le poulet, au moins quatre fois plus que les porcs et 12 fois plus que les bovins. Cela est probablement dû au fait que les insectes ont le sang froid et qu'ils n'ont pas besoin de nourriture pour maintenir leur température corporelle ».

2. L'élevage des insectes: moins d'eau, plus de protéines

L’agriculture consomme environ 70% de l’eau douce dans le monde par rapport aux besoins en eau des insectes (10-15 litres environ), «la production de 1 kg de poulet nécessite 2'300 litres d’eau virtuelle, 1 kg de viande de porc nécessite 3'500 litres, et 1 kg de viande de boeuf nécessite 22 000 litres, les estimations pour ce dernier atteignant jusqu'à 43 000 litres. »

3. Les flux organiques

Les insectes tels que les vers de farine sont efficaces pour la bioconversion des déchets organiques (par exemple, des légumes invendus). Ils pourraient collectivement convertir 1,3 milliard de tonnes de biodéchets par an.

4. Réduire les émissions de CO2

Manger des insectes: une alternative pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Les insectes émettent moins de 100 fois de gaz à effet de serre par rapport à l’élevage, qui représente 18% des émissions de GES (équivalent CO2), soit une part supérieure à celle du secteur des transports.

5. Inféctions zoonotiques

Manger des insectes pour moins de risques d'infections zoonotiques. L’infection ou infestation commune à la nature des humains et des animaux sauvages ou domestiques, tels que le SRAS, H5N1 et H7N7, devrait être réduite pour les insectes car les insectes sont beaucoup plus éloignés des humains sur le plan taxonomique que les stocks traditionnels.

6. Utilisation du sol améliorée

Elever des insectes signifie moins de place utilisée, plus de rendement et une meilleure utilisation des terres. Comme les insectes peuvent être élevés verticalement, il ne nécessite que peu de terrain. Produire 1 kg de protéines d'insectes nécessite environ 15 m2 alors que les porcs nécessitent 55 m2 et le bétail 250 m2.

Nous ne pensons pas que manger des insectes remplacera complètement vos repas traditionnels. Néanmoins, pourquoi ne pas considérer la consommation d’insectes comestibles comme une alternative à la viande, au moins de temps à autre?

Voir Nos Produits